Prévente (tarif adhérent) : 13€ Prévente (tarif réduit) : 15€ Prévente (tarif normal) : 17€ Sur place (tarif adhérent & réduit) : 17€ Sur place (tarif normal) : 19€.

Celeste + Deathcode Society

le 19 janvier 2019

Prévente (tarif adhérent) : 13€ Prévente (tarif réduit) : 15€ Prévente (tarif normal) : 17€ Sur place (tarif adhérent & réduit) : 17€ Sur place (tarif normal) : 19€.

Première date metal du trimestre au Brise Glace avec Celeste et Deathcode Society !

Une expérience visuelle et sonore ! Depuis 2005, Celeste édifie un mur de fracas d’une noirceur franche et massive. Les albums du combo métal lyonnais sonnent tous comme des avis de tempête : Pessimiste(s), Nihiliste(s), Misanthrope(s), Morte(s) née(s), Animale(s), et, en 2017, Infidèle(s). Une passion du monochrome hypnotique, exécuté avec une confondante perfection technique et émotionnelle, sans excès de nuances ni d’ouvertures. Une grande référence du post-métal français, qui ne déçoit jamais sur scène.

Deathcode Society se fait pour la première fois remarquer en 2009 avec une démo deux titres évoquant, aux dires de la critique, les ombres apocalyptiques d’Emperor et Anorexia Nervosa. Après une longue période d’écriture et de production, Eschatonizer, le premier album du groupe, voit le jour en 2015 et permet à Deathcode Society d’entrer dans l’écurie d’Osmose Productions. Depuis, le quintet masqué grandit et accumule les dates, avec en point d’orgue une apparition en ouverture du Inferno Festival d’Oslo en 2016, et l’édition 2017 du Hellfest, sans compter les concerts donnés en Europe et en France. A la fois témoignage de la qualité de ces prestations et hommage à son guitariste brutalement disparu à 27 ans en mars 2018, The Armageddon Carnival, un album live enregistré à l’issue d’une résidence et d’un concert donné au Club du Brise Glace, sort en août 2018. Le groupe, sonné par l’épreuve mais toujours vigoureux, s’applique désormais écrire le successeur de son premier album studio, mais n’hésite pas à exploiter toutes les occasions offertes pour brûler les planches et pulvériser les salles dès que l’occasion se présente.